Blog Post

  • Urs

Mise aux normes des étangs

Mis à jour : juin 29


Situation initiale

Les deux grands étangs (2.3ha + 0.8ha) situés sur notre terrain, étaient construit par les humaines. Le petit étang était construit il y a plus de 100 ans et le grand étang 1993 par l'ancien propriétaire. Tous les deux étangs sont alimentés par le ruisseau Rebellier. La source du Rebellier est située environ 1,5 km au sud de notre terrain.


Le petit étang du côté digue

Le grand étang

C'était déjà 5 ans que l'ancienne propriétaire avait déménagé, quand nous avons acheté le bien. Cela fait des années que les installations techniques des étangs (moines, déversoirs, décanteur etc.), les digues, les lits des ruisseaux et les berges n'étaient plus entretenu.

Tout était envahi par des jeunes bouleaux et des saules et le lit du ruisseau était complètement rempli avec de la terre et surtout des herbes qui ont bien poussé là-dedans. On n'a même pas vu le décanteur, qui était complètement envahi par des bouleaux. En plus la digue du petit étang a fuité et la dérivation avait eu des grandes brèches par ces dernières tout l'eau du ruisseau a coulé directement dans le grand étang.



Les règles pour les plans d'eau artificiels


Pour que les habitats aquatiques naturels puissent être protégés, il y a la loi qui dit exactement comment les plan d'eau artificiels sont à construire et à entretenir. Pour nos étangs, il existait un arrêté du DDT (Direction départementale du territoire) de l'année 2000 où les règles pour nos plans d'eau étaient écrit en détail. Dans l'arrêté c'est défini par exemple combien de l'eau nous pouvons prélever du ruisseau pour alimenter nos étangs.


Quand nous avons acheté le bien, c'était déjà clairement visible, que les installations des étangs ne sont plus dans les normes et qu'il nous a fallu les mettre aux normes.


Notre but pour le terrain de Combe Prunde c'est de préserver tous les habitats existants et de faire tout le possible pour garder ou même améliorer la biodiversité.

Ça concerne notamment les landes sèches avec les bruyères, les zones humides et les tourbières, les forêts, mais également les ruisseaux et les étangs.



L'étude, le nouvel arrêté et le financement


Nous avons pris contact avec un spécialiste pour toutes les installations concernant les étangs et il nous a établi un vaste dossier avec

  • la situation initiale

  • un concept de la futur alimentation de nos étangs

  • des descriptions et des plans détaillés pour tous les ouvrages et les travaux qu'ils nous faut envisager pour que les plan d'eau soient remettre aux normes

Avant que nous ayons pu commencer les travaux il nous a fallu l'agrément de la DDT et la police de l'eau pour les travaux. Ils ont vérifié le dossier et ils ont établi un nouvel arrêté qui tient compte les changements de la situation. Avec le nouvel arrêté qui est valide pour 30 ans, ils ont approuvé également le dossier et nous ont donné avec cela feu vert pour les travaux.


En même temps nous avons demandé des différentes organisations pour nous aider avec le financement de ce vaste projet par des subventions.

Nous étions tout à fait heureux quand nous avons reçu des réponses positives concernant des subventions de deux organisations, surtout puisque les coûts estimés étaient environ trois fois plus élevés qu'on nous a dit lors de l'achat.


Les aides pour le financement viennent de ces deux organisations :













Nous remercions vivement la décision de ces deux organisations de nous attribuer leur aide pour le financement !


Du fait que nos plans d'eau sont situés tout près de la source du ruisseau Rebellier au bassin versant de la Vézère, le projet permet bien d'améliorer le fonctionnement écologique du bassin.



Le projet

Ci-dessous vous voyez toutes les mesures qui étaient planifiées avec des photos qui montrent la situation avant, durant et après les travaux.



Réfection de la digue du petit étang

Ouvrir la digue au niveau de la conduite de vidange, échange de la conduite par un tube de 40cm de diamètre. Remettre en place la digue en assurant son l'étanchéité.





Suppression de l'ancienne prise d'eau

Puisque la nouvelle répartition sera alimentée que le grande étang elle sera construit au niveau de la digue du petit étang. Du coup l'ancienne répartition sera retirée complètement pour que le ruisseau Rebellier coule 100% vers la nouvelle répartition. Le petit étang serait assez alimenté par la zone humide située en amont du petit étang.


Les flèches rouges montrent l'ancien lit du ruisseau passant la répartition.



Modification du passage busé au niveau de la digue du petit étang

Retirer les buses existantes afin d'installer des conduite en béton rectangulaire de 1.50m de largeur et 0.7m de hauteur.




Modification de l'entrée du déversoir

Élargir l'entrée du déversoir existante par une ouvrage en béton afin d'augmenter sa capacité d'évacuation.




Construire un point bas sur la digue du petit étang




Construire une pêcherie pour le petit étang




Nettoyage de la digue du grand étang

Les bouleaux et les saules qui ont poussé les dernières années doivent être couper entièrement pour que les racines ne cassent pas l'étanchéité de la digue.




Mise en place d'une nouvelle prise d'eau pour le grand étang




Réfection de la dérivation

Curer et nettoyer le lit de la dérivation existante sur environ 550m.




Modification du passage busé au niveau de la digue du grand étang

Retirer les buses existantes afin d'installer des conduite en béton rectangulaire de 1.50m de largeur et 0.7m de hauteur.




Remettre en état le décanteur

Arracher les arbres et arbustes qui ont poussé dans ou autour du décanteur. Curer le décanteur afin de lui faire gagner de la profondeur. En outre des ouvrages en béton sont à construire à l'entrée et à la sortie du décanteur. Ceci permettra d’augmenter le temps de décantation et donc la qualité des effluents à la sortie.



77 vues

Combe Prunde - c'est comprendre!